Objectifs du Prix Maurice Allais

Le champ des recherches que le Prix entend promouvoir

Maurice Allais a résumé dans plusieurs de ses interventions les principaux traits de la méthode qu’il s’est appliquée à lui-même et qui l’a souvent conduit à sortir des sentiers battus par les autres et à se confronter aux idées dominantes de son temps. Cette méthode n’est rien d’autre que celle appliquée dans la science en général, mais qui est parfois méconnue dans certaines voies de la recherche en sciences sociales et à laquelle Maurice Allais a attaché la plus haute importance sa vie durant. Le Jury privilégiera en conséquence des travaux comportant :

  • Une analyse scrupuleuse et minutieuse des faits empiriques dans leurs différentes dimensions, temporelle (périodes) et spatiale (pays) et sans aucune vue préconçue ;
  • Une revue des théories existantes et de leurs insuffisances au regard des faits et des comportements observés ;
  • Une élaboration du modèle théorique avec une explicitation claire de ses hypothèses, de leurs implications et de leur plausibilité au vu des faits observés ;
  • Une confrontation des résultats du modèle aux données passées avec une attention particulière quant à la validité économique des résultats dans le temps et dans l’espace ;
  • Lorsque cela est significatif, le rapprochement, dans un cadre qui doit rester rigoureux, de modélisations et de méthodes tirées de disciplines connexes à l’économie avec celles de l’analyse économique strictement définie.

Les travaux portant sur les thèmes généraux abordés dans l’œuvre de Maurice Allais seront particulièrement pris en considération.

Le Professeur Allais a beaucoup utilisé les mathématiques dans ses recherches mais il n’en a jamais fait un marqueur du caractère scientifique de ses travaux. Elles étaient pour lui un outil, et seulement un outil, permettant d’exprimer sous une forme générale des concepts et d’en déduire toutes les conséquences logiques. La Fondation poursuivra dans cette voie et rejettera toute formalisation qui n’aura pas de justification empirique solide.

De même, Maurice Allais s’est beaucoup servi de l’outil statistique mais il a toujours dénoncé ce qu’il appelait « l’économétrie sauvage » fondée sur l’application automatique de tests et procédés qui n’avaient pour seules justifications que d’être facilement accessibles sur le plan informatique et d’être communément utilisés. Il est au contraire resté très vigilant sur les conditions d’utilisation des différentes méthodes et ne s’est jamais laissé obnubiler par des représentations dont les justifications économiques étaient soit insuffisamment fondées, soit contraires à l’intuition commune. Il est clair que la Fondation sera très attentive à cet aspect des recherches qui lui seront proposées.

En revanche, Maurice Allais a toujours montré un très grand intérêt pour toutes les recherches empiriques approfondies ou de type expérimental, visant à mettre en évidence des comportements « réels » d’individus ou de groupes d’individus dans leurs décisions économiques, car ce sont ces types de travaux qui peuvent faire avancer notre compréhension du monde actuel et être la base de véritables progrès même si toutes les conséquences théoriques ne peuvent encore en être tirées. Lui-même d’ailleurs peut être considéré comme un précurseur de ces méthodes qui tendent aujourd’hui à se développer puisque, déjà en 1952, à partir de sondages par questionnaires, il put mettre en évidence une contradiction formelle entre le comportement réel des individus dans leurs choix en situation d’incertitude et les présupposés des théories couramment admises. La Fondation sera très ouverte aux recherches sérieuses de ce type qui lui seront soumises.

Dans le cadre du champ de recherches défini ci-dessus, le Prix Maurice Allais est attribué en fonction de la valeur scientifique des recherches présentées.

Les caractéristiques du Prix

Le Prix Maurice Allais sélectionne le meilleur des ouvrages ou articles en science économique correspondant aux critères généraux énumérés ci-dessus et présenté par son ou ses auteurs répondant chacun aux conditions de recevabilité des candidatures.

Il est en principe ouvert sans thème prédéterminé, mais pourra également prendre la forme d’un concours sur un thème imposé, celui-ci étant perçu comme d’une importance primordiale pour comprendre et résoudre des problèmes économiques contemporains.

A chaque lancement de l’appel à candidatures, la définition du Prix et les règles d’éligibilité des candidatures seront déterminées par le Comité de fondation sur la proposition du Conseil scientifique.