Suite donnée aux travaux de Maurice Allais

Par Jean-Bernard Deloly

C’est essentiellement dans le domaine de la mécanique que les travaux de Maurice Allais ont eu une suite (en optique il y en a eu très peu, et avec des moyens très insuffisants, ce qui fait que l’on ne peut en tirer réellement de conclusions nouvelles).

En ce qui concerne la mécanique, par contre, un nombre significatif d’observations ont été menées, avec des moyens certes limités, mais dont certaines ont permis d’obtenir des résultats extrêmement intéressants.

Elles ont pour l’essentiel été consacrées à la recherche d’anomalies à l’occasion d’éclipses (the «Allais’s effect », ainsi dénommé à l’occasion de l’éclipse de soleil du 11 août 1999)

Plusieurs types de dispositifs ont été utilisés : des pendules, bien sûr, mais aussi des balances de torsion, des pendules de torsion, des pendules statiques, des gravimètres, des inclinomètres…

Les résultats les plus probants  sont ceux résultant d’observations corrélées : utilisation simultanée de plusieurs dispositifs, éventuellement différents, et éventuellement en plusieurs lieux.

Le fait que, à l’occasion d’éclipses de soleil ou de lune, se produisent des phénomènes apparemment inexplicables apparaît aujourd’hui établi. À noter que leur existence n’est pas liée au fait que l’éclipse soit visible ou non du lieu d’observation.

Les très rares observations menées au moyen de pendules sur des durées suffisamment longues ont été tout à fait dans le sens de la confirmation des résultats de Maurice Allais en ce qui concerne l’existence de composantes périodiques lunaires d’amplitude inexpliquée, ainsi que d’une direction privilégiée variable dans le temps vers laquelle tendait à s’aligner le plan d’oscillation du pendule.

Certaines observations posent la question de l’existence d’une influence décelable des planètes à la surface de la Terre (en particulier Jupiter), et suggèrent que  « l’effet Allais » pourrait être un cas particulier d’un « effet de sizygie » plus général.

Un point de la situation a été fait dans le document  « Suite donnée aux travaux expérimentaux de Maurice Allais – Point de la situation (2015) » (J.B.DELOLY, 22/04/2016)