Candidatures

Les candidatures peuvent être déposées par toute personne justifiant soit de la nationalité française ou de la nationalité d’un autre Etat membre de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’Accord sur l’Espace économique européen ou de la nationalité suisse, soit de sa résidence fiscale depuis au moins cinq ans sur le territoire d’un Etat membre de l’Union européenne, d’un autre Etat partie à l’Accord sur l’Espace économique européen ou de la Suisse. Les candidats doivent fournir une lettre d’intention expliquant les raisons pour lesquelles ils souhaitent concourir pour le Prix Maurice Allais.

Les travaux présentés peuvent prendre la forme d’un ouvrage ou d’un article publié au cours des dix dernières années, ou non encore publié mais accepté pour publication dans une revue ou un grand organisme de recherche internationalement reconnu. Ce travail devra comprendre au moins 20 000 caractères, sauf exception admise par une décision spécialement motivée du Jury. Sont acceptés des travaux en langue française, ou en langue anglaise avec un résumé étendu en langue française.

En cas d’ouvrage ou d’article cosigné, le Prix ne peut être attribué qu’à l’ensemble des cosignataires et est alors partagé en parts égales. Ceci implique que chacun des cosignataires remplisse l’ensemble des conditions de recevabilité des candidatures. Un dossier de candidature commun à l’ensemble des cosignataires peut être présenté par l’un d’entre eux qui doit alors fournir les justificatifs de la recevabilité des candidatures des autres cosignataires.

Les lauréats s’engagent, en acceptant le Prix, à être présents à la cérémonie de remise et à participer autant que possible aux actions de communication et de sensibilisation destinées à promouvoir le Prix Maurice Allais, notamment en mentionnant dans leurs interventions publiques qu’ils en sont lauréats. Ils s’engagent dans le même temps à favoriser les recherches entreprises dans le prolongement de l’esprit et des contributions scientifiques de Maurice Allais.