Présentations et analyses des travaux de Maurice Allais

Par Jean-Bernard DELOLY

De 1957 à 1960 les travaux de Maurice Allais ont rencontré un certain écho, et ont  fait l’objet de publications nombreuses et de débats approfondis, qui n’ont pas permis d’en infirmer les résultats, alors même que ces derniers avaient rencontré l’hostilité d’une partie de la communauté scientifique : s’ils avaient été entachés d’erreurs manifestes, on peut penser que cela se serait su !

 En témoigne en particulier  l’extrait d’une lettre du Général Bergeron à Wernher von Braun en mai 1959 :

 » Avant de vous écrire, j’ai jugé nécessaire de me rendre aux deux laboratoires du Professeur Allais (dont l’un situé à 60 m sous terre) accompagné d’éminents spécialistes – dont deux professeurs à l’Ecole Polytechnique. Au cours d’une discussion de plusieurs heures, aucune cause d’erreur importante n’a pu être trouvée, ni aucune tentative d’explication résistant à l’analyse.

 » Je crois d’ailleurs devoir vous signaler qu’au cours de ces deux dernières années, plus de dix membres de l’Académie des Sciences et plus de trente personnalités éminentes, spécialistes à des titres divers de la gravitation, sont venus visiter, soit son laboratoire de Saint-Germain, soit son laboratoire souterrain de Bougival.

 » Des discussions approfondies ont eu lieu, non seulement à ces occasions, mais également à plusieurs reprises dans divers milieux scientifiques, notamment à l’Académie des Sciences et au Centre National de la Recherche Scientifique. Aucune d’entre elles n’a pu jusqu’ici mettre en évidence une explication quelconque dans le cadre des théories actuellement admises ».

Présentation par Rémi Saumont (Directeur de recherche à l’Inserm – Mathématiques et physique), dans le n° 69 de la revue « Fusion » (p. 47-64) d’un résumé de l’ouvrage : « L’Anisotropie de l’Espace »  publié par Maurice Allais en 1997 aux Editions Clément Juglar.

L’éclipse du 11 août 1999, qui a traversé l’hémisphère nord, a été l’occasion de faire connaître Maurice Allais physicien : voir l’article de Henry Aujard dans la revue  des Ingénieurs de l’Ecole Centrale des Arts et Manufactures : « L’effet Allais » est bien une réalité – Les apports de l’éclipse du 11 août 1999 dans le domaine de la gravitation, et quand la NASA rentre en scène pour promouvoir « l’effet Allais »  (Revue des Centraliens, juin 2000, p. 32-35).

▪ Sous la direction de Christian Marchal, en 1998, une équipe a analysé  les 7 séries mensuelles d’azimut obtenues par Maurice Allais au moyen du pendule paraconique « isotrope ». Cette analyse a consisté, pour l’essentiel, à refaire l’analyse harmonique de ces séries.

Les principaux résultats ont été publiés dans un article de « La Jaune et la Rouge »

« Essai d’analyse des expériences de Maurice Allais sur le pendule paraconique » >> Cliquez ICI

Cet article a fait lui-même l’objet de remarques et commentaires de la part de Maurice Allais, qui ont été publiés dans un nouvel article de la Jaune et la Rouge : Cliquez ICI

Les résultats des analyses harmoniques effectuées par Maurice Allais ont été tout à fait  confirmés.

▪ A l’occasion du centenaire de la naissance de Maurice Allais (2011) a été publié, sous la direction de Hector A. Munera, professeur de Physique à l’Université de Bogota, aux éditions Apeiron (Montréal), un ouvrage intitulé :

 Should the Laws of Gravitation be Reconsidered? The Scientific Legacy of Maurice Allais.

Cet ouvrage a fait l’objet d’une recension dans « La Jaune et la Rouge » (septembre 2012) : Cliquez ICI

▪ A la suite de la disparition de Maurice Allais, deux articles ont été publiés dans « La Jaune et la Rouge », portant spécialement sur la physique (mai 2011) :

  • L’un par Gérard Pilé, ancien rédacteur en chef de cette revue : « Maurice Allais et la physique – Un parcours atypique de physicien » : Cliquez ICI
  • L’autre par Jean-Bernard Deloly : « Maurice Allais et la Physique » : Cliquez ICI

▪ Une présentation résumée des observations menées par Maurice Allais au moyen de son pendule « paraconique » a été effectuée par Jean-Bernard Deloly : « Le pendule de Maurice Allais : phénomènes découverts »